Catherine réconcilie ses clients avec leur image

  • On 25 novembre 2012

Cette ex-costumière pour le monde du spectacle conseille aujourd’hui des cadres ou des particuliers. Le résultat d’une reconversion à l’aube de la cinquantaine.

Quand Catherine Caldray décline son âge, on a envie de se pincer. A 54 ans, cette Nantaise, formée en hypokhâgne au lycée Clemenceau, ne tient pas en place dans la case senior où on veut l’enfermer. « Avant, je créais des costumes pour le cinéma et la télévision. J’habillais des comédiens », raconte-t-elle. Styliste à la base, elle était à l’aise dans ce milieu du spectacle, gérait « des équipe et des budgets » avec une relative autonomie et voyageait beaucoup. Mais conservait un statut d’intermittente. « A 45 ans, j’ai senti un changement, on embauchait beaucoup de jeunes. Plusieurs de mes collègues se retrouvaient sur la touche… » Un autre changement, d’ordre familial celui-là, l’a conduite à quitter ce métier.

Une reconversion

Catherine a rebattu les cartes. Bilan de compétences, formation en scénographie et art-thérapie. « J’ai été confortée dans l’idée de devenir conseillère en image. Une fonction qui combine l’humain et l’esthétique… » Peu de chance de se faire engager par une entreprise, dans ce secteur d’activité. Alors, Catherine Caldray s’est lancée voilà quatre ans, « d’abord en auto entreprise ». Elle s’est fait accompagner par la Maison de la création Egée, une association de retraités qui aident les jeunes créateurs d’entreprise. Aiguillée vers une association du Cnam qui s’occupe des chercheurs d’emploi, elle a rencontré Jean-Yves L’Anton, président de l’Assopro qui milite pour réinsérer les chômeurs seniors.

Une société de portage

Pour réduire les tâches administratives et les frais financiers, Catherine s’est retournée vers une société de portage qui gère les contrats qu’elle ramène et lui verse un salaire.

La conseillère en image travaille d’abord avec des entreprises. « Je dessine, conçois et frais réaliser des vêtements en phase avec l’image d’une société. J’ai par exemple travaillé sur les uniformes du personnel chargé du ménage, en lien avec le logo du centre Atlantis. »

Catherine fait aussi de la formation de conseillers en image, à domicile, dans toute la France, voire au-delà. « Je suis référencée sur le catalogue Business solutions de Disney aux États-Unis. Je peux intervenir lors des séminaires d’entreprises… » Elle peut encore s’occuper de cadres hauts placés dans la hiérarchie d’une entreprise et qui s’interrogent sur leur image professionnelle. Tout comme elle se met à la disposition de particuliers fâchés avec leur tenue, en les accompagnant en shopping. Rien ne la satisfait davantage que d’amener une personne « à se révéler »

Jocelyne RAT

 


 

OFSalondesEntrepreneursNov.2012

0 Comments